II. … aux conséquences d’une portée considérable

La découverte des interactions argumentaires et du MQE ouvrirent de nouveaux domaines de recherche et développement qui, malgré trois décennies de travail de Doubochinski et de ses collaborateurs, n’en sont, à de nombreux égards, qu’au début de leur exploration. Les applications potentielles en science théorique et en technique sont extrêmement nombreuses. L’énumération qui suit, et qui n’est que partielle, comprend six directions de base dans lesquelles Doubochinski et ses collaborateurs ont déjà apporté des contributions concrètes significatives.

 

Science

 

  1. Un nouveau chapitre s’est ouvert dans la physique des systèmes vibratoires, un des domaines les plus fondamentaux et centraux de la physique, avec des applications à pratiquement tous les domaines de la science et de la technique. Sur ce point, une contribution essentielle a été l’élaboration d’une théorie complète des oscillations argumentaires, y compris de nouvelles méthodes mathématiques pour l’analyse et la modélisation de systèmes couplés de manière argumentaire.
  2. Premières étapes vers l’application de la théorie de l’interaction argumentaire à une grande diversité de phénomènes naturels. L’application ayant potentiellement la plus grande portée est l’analogie frappante entre les amplitudes quantifiées stables du pendule argumentaire et les séries discrètes d’états d’énergie dans les atomes et autres systèmes quantiques microscopiques, suggérant la possibilité que l’étude des oscillations argumentaires puisse conduire à une compréhension plus profonde, dynamique, des phénomènes quantiques et à un « pont » très attendu entre physiques classique et quantique. En même temps, des recherches préliminaires suggèrent que les oscillations argumentaires pourraient jouer un rôle clé dans l’organisation du système solaire, qui montre clairement la présence d’une « quantification » des orbites planétaires ; ceci est vrai également pour d’autres systèmes astronomiques à plus grande échelle. Un autre vaste domaine de recherche est l’application du principe des oscillations argumentaires à la compréhension des processus vivants, dans lesquels différents types d’oscillations jouent un rôle fondamental.
  3. L’élaboration d’un cadre conceptuel fondamentalement nouveau, d’une nouvelle « topologie », pour la physique et les sciences de la nature, conduisant à une manière nouvelle et générale de regarder les objets physiques, leurs interactions et leur comportement agrégatif (« social ») qui se manifeste à toutes les échelles d’observation. Ici, la conception d’ « objets physiques » en tant que régimes dynamiques stables joue un rôle central, tout comme le processus de génération de nouveaux objets physiques en tant que régimes stables d’interaction entre objets existants. Les couplages argumentaires de systèmes vibratoires constituent un cas particulier crucial, ainsi qu’un modèle concret pour cette nouvelle « topologie » de l’Univers.

 

Menu